fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Caryota urens

Caryote . Caryote brûlante . Palmier céleri . Palmier céleri à tronc simple . Palmier queue de poisson .

Famille: palmaceae

Sous-famille: arecaceae

Origine: Originaire de l’Inde, du Sri Lanka et de l'archipel malais.

Utilisation(s):
La sève de l'inflorescence permet la préparation de sucre de palme mais également de vin de palme.

Le tronc est utilisé pour la construction de maisons et le bois extérieur, dur et solide, sert à fabriquer des lattes et des échafaudages.

Une excellente fécule (sagou) est faite avec la moelle du tronc.

Les fibres noires des gaines foliaires permet de fabriquer des paniers, des cordes et des brosses.

Biologie: Est présent à l'état naturel dans son aire d'origine.
C'est l'une des espèces les plus fréquentes dans les jardins tropicaux, à basse altitude.
Il supporte assez bien la sécheresse (pluviométrie annuelle minimale de 500 mm). Se plait en sol profond et riche exposé en plein soleil dès son plus jeune âge.

Particularité: Caryota urens, caractérisée par un tronc unique qui l'oblige à mourir une fois épanouie la floraison la plus basse, est un proche cousin de Caryota mitis, que l'on rencontre fréquemment dans les jardins tropicaux. Chez cette dernière espèce, aux troncs disposés en groupes, toute la plante ne disparait pas: après maturation des fruits; seul le tronc porteur meurt. C'est un autre tronc qui prend ensuite la relève.

Ajouter un commentaire sur Caryota urens

Description: Ce proche cousin de Caryota mitis en diffère par un tronc unique (photos 1 et 3). Son stipe est dépourvu d'épines contrairement au palmier à sucre : Arenga pinnata. Il peut atteindre plus de 20 m de haut. Le tronc de 40 cm de diamètre, est divisé par des anneaux ayant la forme de sillons, formés par les cicatrices des feuilles tombées. Les dix à vingt palmes de 5-6 m de long et 3,5 m de large formant sa couronne, possèdent des folioles triangulaires avec des bords irrégulièrement dentées et fendus, rappelant des nageoires de poisson. Les bases foliaires entourent le tronc de leurs bords fibreux. Lorsque l'arbre atteint l'âge de la floraison, vers la treizième année sous les Tropiques, les inflorescences se développent d'abord au sommet du tronc, puis progressent vers le bas d'année en année jusqu'à atteindre la base du tronc. Après maturation des fruits, l'arbre s'éteint doucement (photos 1 et 3). Les fleurs mâles et femelles apparaissent sur une inflorescence pendante, longue de plus de 3 m, à nombreuses spathes. Les fruits sont des drupes sphériques (photo 2), à une ou deux gaines, lisses, à pulpe rouge contenant des cristaux d'oxalate et ayant une saveur acerbe et caustique.

Bibliographie par Serge Chesne :
1. Langlade F. et Figier J. : Plantes du secteur Nord du Campus du Moufia.
2. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 5 - Flore. Editions Favory (1983)
3. Bärtels A . : Guide des Plantes Tropicales.
4. Ternisien A. et Le Bellec F. Mon jardin tropical. Edtions Orphie (2003)
5. http://nature.jardin.free.fr/arbre/nmauric_caryota_urens.htm

Auteur des photos: Novy

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
caryota mitis
caryota urens



0 avis

Vos commentaires sur Caryota urens


Message :










© 2012/2018 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -