fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Corypha umbraculifera

Palmier géant . Palmier Talipot . Talipot .

Famille: palmaceae

Origine: Originaire du Sri Lanka et du sud-ouest de l’Inde.

Synonymes:
* Corypha umbraculata L.

Utilisation(s):
L’espèce est très ornementale et son inflorescence est considérée comme la plus grande du règne végétal.
En Inde, on se sert des fibres du Talipot pour fabriquer des nattes, des cordes, du papier à écrire.
Les feuilles auraient servi à la fabrication de parchemins; elles servent, comme celles du cocotier, de matériau de construction pour les toits des maisons.
Les graines reproductrices auraient des propriétés aphrodisiaques.

Biologie: Zones ensoleillées. A la Réunion, les individus les plus anciens se trouvent au Jardin de l'Etat.

Particularité: Espèce exotique rare. Il s'agit d'une plante monocarpique, c'est-à-dire qui fleurit et fructifie une seule fois dans sa vie (voir les photos du Talipot en fleur du jardin botanique de Deshaies en Guadeloupe, sur le site www.atout-guadeloupe.com

Ajouter un commentaire sur Corypha umbraculifera

Description: Grand palmier à stipe large (1 m de diamètre), noirâtre, portant la marque de la base des feuilles, pouvant atteindre 20-25 m de haut pour un diamètre de la couronne de palmes de 15 m. Couronne d’une trentaine de grandes palmes en éventail (type palmé) à l'extrémité d' un long pétiole très épais, caduques à la floraison de l’arbre. Le poids d'une palme peut atteindre une cinquantaine de kilos; les feuilles portent sur leurs échancrures des filaments comprimés et épineux comme des dents de scie. Les fleurs ne se développent qu’une seule fois dans la vie de l’arbre entre 40 et 70 ans d’âge, et sa floraison est la plus importante de tous les palmiers. L’inflorescence très ramifiée mesure de 6 à 10 m et se développe à l’extrémité du stipe (terminale). Elle comporte une multitude de petites fleurs hermaphrodites, de couleur jaunâtre, à plumets nombreux. Les fruits (baies asymétriques de 4 cm de diamètre) sont blanchâtres ; à pelure mince, molle et aux graines arrondies.La plante meurt après leur maturation.

Où peut-on l'observer :
L'Université du Moufia à St Denis
Le Jardin d'Eden (Ermitage-Les-Bains)

Bibliographie par Serge Chesne :
1. Langlade F. et Figier J. : Plantes du secteur Nord du Campus du Moufia. Laboratoire de Biologie Végétale – Université de la Réunion.
2. Flore des Mascareignes – La Réunion, Maurice, Rodrigues - (Bosser, J., Cadet, T., Gueho, J., Marais, W. – Volume 189 (1984) – Publiée par The Sugar Industry Resarch Institute, Mauritius – L’Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre-mer, Paris – The Royal Botanic Gardens, Kew.
3. www.flore-reunion.com
4. http://nature.jardin.free.fr
5. http://fr.wikipedia.org
6. Bärtels A . : Guide des Plantes Tropicales.
7. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 5 - Flore. Editions Favory (1983)
8. Rivière J-N. E. : Arbres et arbustes exotiques à la Réunion.
9. Tout savoir sur la Flore tropicale (2006), Editions Grand Sud
10. Ternisien A. et Le Bellec F. Mon jardin tropical. Edtions Orphie (2003)

Auteur des photos: Serge Chesne

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
corypha umbraculifera
corypha utan



0 avis

Vos commentaires sur Corypha umbraculifera


Message :










© 2012/2018 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -