fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Tabernaemontana persicariifolia

Bois de lait . Bois de petit lait .

Famille: apocynaceae

Origine: Endémique de la Réunion et de Maurice.

Synonymes:
* Tabernaemontana borbonica Lam. ex. Cordemoy
* Conopharyngia persicariifolia (Jacq.) R.E.Vaughan
* Pandaca persicariifolia (Jacq.) Markgr. et Boiteau
* Pagiantha persicariifolia (Jacq.) Markgr.
* Tabernaemontana nervosa Desf. ex Poir.
* Tabernaemontana obtusa Sm.
* Tabernaemontana parviflora Bojer
* Tabernaemontana telfairiana Wall.
* Tabernaemontana squamosa Sm.
* Tabernaemontana micrantha DC

Utilisation(s): Restauration écologique.
Usages médicaux anciens: l'écorce est un remède antiblennoragique et antidysentérique; elle est considérée comme astringente et vermifuge.

Biologie: Cette espèce, endémique de la Réunion et de Maurice, de plus en plus rare, est une nomade pionnière, qui germe à la lumière et est capable de cicatriser un couvert végétal perturbé; est cantonnée aux zones sèches de basse altitude, poussant dans les terrains arides de l’Ouest, alors qu'une espèce très voisine, Tabernaemontana mauritiana, n'est pas rare dans le sous bois des forêts humides.

Particularité: Le spécimen présent dans l'arboretum (1ère photo de la galerie, mai 2007), âgé d'une quinzaine d'année, est issu d'une culture in vitro réalisée par le Dr Hyppolyte Kodja. Son feuillage a entièrement séché peu après la prise de cette photo, à la suite d'une blessure à la base du tronc provoquée très vraisemblablement par un outil de jardinage. Heureusement, de jeunes rameaux sont apparus début 2008.

Ajouter un commentaire sur Tabernaemontana persicariifolia

Description: Arbuste à petit arbre à latex blanc abondant, devenu rare. Feuilles simples, opposées, entières, allongées, à limbe elliptique, obtus, aigu à acuminé au sommet, en coin ou arrondi à la base, à nervure principale proéminente (photo 3); feuilles linéaires chez les pieds juvéniles (photo 5). Inflorescences irrégulièrement corymbiformes (photo 2). Fleurs blanches à jaunâtres (photo 4), odorantes, à pubescence dense, de l’insertion des étamines à la base des lobes, donnant un fruit à deux unités divergentes d’un beau vert clair, à parois minces, s’ouvrant par une fente qui laisse voir de nombreuses graines à arille rouge (photo 1).

Bibliographie par Serge Chesne :
1. Langlade F. et Figier J. : Plantes du secteur Nord du Campus du Moufia
2. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 4 - Flore. Editions Favory (1985)
3. Flore des Mascareignes (Bosser, J., Cadet, T., Gueho, J., Marais, W. 1976-1980. MSIRI Mauritius, IRD Paris, RBG Kew, Londres).
4. http://arbres-reunion.cirad.fr/
5. http://fr.wikipedia.org
6. Lavergne R. : Tisaneurs et Plantes médicinales de l'île de la Réunion (1990).
7. Lucas R. : Cent plantes endémiques et indigènes de la Réunion (2007).
8. Mascarin, Histoire d'un domaine- Conservatoire Botanique National de Mascarin- Mise en mots de Daniel Vaxelaire. Azalées Editions (1994).
9. Office National des forêts : Guide botanique- Réserve Naturelle Saint-Philippe Mare Longue (deuxième édition, 2005).
10. Atkinson R.and Sevathian J-C. – A guide to the plants of Mauritius. – Mauritian Wildlife foundation (2005).

Auteur des photos: Serge Chesne

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
tabernaemontana persicariifolia

Fiche modifiée le : 13/08/2014



0 avis

Vos commentaires sur Tabernaemontana persicariifolia


Message :










© 2012/2018 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -