fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Foetidia mauritiana

Boidpion . Bois de pion . Bois pian . Bois pion . Bois puant .

Plus de photos de Foetidia mauritiana

Famille: lecythidaceae

Origine: Endémique de la Réunion.

Utilisation(s):
Espèce protégée.
Bois dense, imputrescible et de très bonne qualité, utilisé autrefois en construction.
Aujourd'hui, espèce ornementale présente dans les parcs et jardins.

Usage phytothérapique:
Les graines ont des propriétés laxative, vermifuges et purgatives.
L'écorce et les racines ont des vertus diurétiques et favorisent ou provoquent l'écoulement menstruel.
La tisane de feuilles combat l'asthme, la grippe et la fièvre.

Particularité: Le Bois puant doit probablement son nom au fait que son bois, utilisé jadis dans la construction, laisse "suinter une huile fétide" (Cordemoy, 1895), cite Roger Lavergne.

Biologie:
Le bois puant se développe en zone semi-sèche sous le vent, à basse altitude. On le rencontre de plus en plus fréquemment dans les parcs publics.
Le Bois Puant (Foetidia mauritiana Lam.) est une essence précieuse endémique de Maurice et de la Réunion, qui est devenue une espèce très menacée, protégée par Arrêté ministériel du 6 février 1987. Sa rareté est liée à la qualité de son bois, réputé imputrescible, à la destruction du milieu et à l'écorçage par les tisaneurs.
D'autre part, la dureté de ses graines est telle que son taux naturel de régénération est excessivement faible. En effet, le fruit du bois de pion est indéhiscent et imperméable à l'eau. Dans la nature, il met plusieurs années à se dégrader. Cette dormance physique peut être éliminée en cassant le fruit sec (les fruits verts ont tendance à s'écraser), à l'aide d'un marteau en tapant sur leur diagonale. C’est une opération délicate, pouvant parfois détruire les graines, car ces dernières sont fortement enserrées dans l'endocarpe très dure. Les morceaux de fruits sont déposés sur de la terre en surface sans les recouvrir.

Ajouter un commentaire sur Foetidia mauritiana

Description: Le Bois puant est un bel arbre à écorce rugueuse et au tronc bien droit (voir plus de photos) atteignant 10 m de haut, présentant une hétérophyllie de développement : les feuilles juvéniles sont étroites, elliptiques, linéaires, très colorées selon l'exposition au soleil (elles passent de rouge pâle à l'ombre, à rouge pourpre en plein soleil); les feuilles adultes légèrement épaisses, ont un limbe obovale à elliptique, disposées en bouquets à l'extrémité des rameaux. Dans les deux cas, on observe une belle nervure médiane rouge et les feuilles sont sessiles (voir plus de photos). Les fleurs solitaires blanches sont très mellifères (photos 3-5 et voir plus de photos), et possèdent de très nombreuses étamines en bouquet qui tombent rapidement(voir plus de photos). L'ovaire infère donne un fruit surmonté par les sépales persistants (photos 1 et 2). Il est formé de 4 loges qui contiennent chacune une à deux graines globuleuses d'environ 3 mm de long, noyées dans l'endocarpe lignifié très dure (voir plus de photos).

Où peut-on l'observer :
Le Conservatoire botanique de Mascarin (Saint Leu)
Le parc de Kélonia (Saint Leu)
Le Parc de la Trinité (Saint Denis)

Bibliographie par Serge Chesne :
1. Langlade F. et Figier J. : Plantes du secteur Nord du Campus du Moufia.
2. Flore des Mascareignes (Bosser, J., Cadet, T., Gueho, J., Marais, W. 1976-1980. MSIRI Mauritius, IRD Paris, RBG Kew, Londres).
3. Lucas R. : Cent plantes endémiques et indigènes de la Réunion (2007).
4. Dupont J., Girard J.C., Guinet M. : Flore en détresse - Le livre rouge des plantes indigenes menacées à la Réunion (1989). Edité par la SREPEN.
5. Lavergne R. : Tisaneurs et Plantes médicinales de l'île de la Réunion (1990).
6. arbres-reunion.cirad.fr
7. Encyclopédie méthodique botanique de Lamarck (1810)
8. flore-reunion.com
9. Hermet M., Tassin J.. 1995. Bois et Forêts des Tropiques (243) : 41-49.
10. Liledelareunion.com-Flore de la Réunion
11. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 4 - Flore. Editions Favory (1985)
12. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 5 - Flore. Editions Favory (1983)
13. Cadet Th. : Fleurs et plantes de la Réunion et de l'île Maurice. Les éditions du pacifique (1993)
14. Atkinson R.and Sevathian J-C. – A guide to the plants of Mauritius. – Mauritian Wildlife foundation (2005).

Auteur des photos: Serge Chesne & Novy

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
arnottia mauritiana
clematis mauritiana
cordyline mauritiana
ficus mauritiana
foetidia mauritiana
ludia mauritiana
ziziphus mauritiana

Fiche modifiée le : 08/12/2014



3 avis

Vos commentaires sur Foetidia mauritiana


Message :










© 2012/2017 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -