fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Calophyllum inophyllum

Tacamaca des Seychelles . Takamaka bord de mer . Takamaka des Seychelles .

Famille: clusiaceae

Origine: Originaire des côtes de l’Océan Indien et du Pacifique

Utilisation(s):
Utilisation écologique:
Le Takamaka (Calophyllum inophyllum) est utilisé en reboisement pour lutter contre l'érosion côtière.
C'est également un arbre apprécié pour son ombrage et son caractère ornemental, mais aussi pour la décomposition de ses feuilles et de ses fruits, qui sont utilisés comme engrais ou humus.
Le fruit, brûlé, aurait un effet repoussant sur les moustiques.

Consommation humaine:
Le fruit est comestible et consommé généralement mais il doit être cuisiné avec soin car il contient des toxines.

Construction et industrie:
Bois dense, au grain fin, utilisé comme matériel universel de construction dans le domaine naval; très apprécié en ébénisterie (menuiserie, instruments de musique, pipes, ustensiles de cuisine, ...) pour son bois brun-rougeâtre; également utilisé pour la fabrication de charpentes et de traverses de chemin de fer.
Les tanins, extraits de l'écorce et des feuilles, sont utilisés pour durcir et teindre les filets de pêche.
Une huile malodorante, visqueuse, variant du jaune-bleuâtre au vert foncé, composée d'acides oléique, palmitique, stéarique et linoléique, est utilisée pour fabriquer du savon, pour l'éclairage, dans la médecine traditionnelle. De cette huile on peut extraire une résine (responsable de sa désagréable odeur) qui est utilisée comme vernis.
Les feuilles de takamaka contiennent de la saponine et du cyanure d'hydrogène, deux substances toxiques utilisées pour la pêche.
Le latex est riche en dérivés coumariniques aux propriétés insecticides ou pescicides.

Pharmacopée:
L'amande fournit une huile essentielle connue sous le nom d'huile de tamanu, aux propriétés protectrices, qui favorise la cicatrisation en régénérant les cellules de l'épiderme comme celles des muqueuses (brûlures, gerçures, plaies, lésions acnéiques, eczéma); elle aurait également des propriétés antiradicalaires et antiinflammatoires (douleurs rhumatismales, lombalgies, sciatiques), antibiotiques (agirait sur le bacille de Koch). Elle constitue un excellent fluidifiant sanguin et son rôle sur les problèmes circulatoires (varices, hémoroïdes, ...), en particulier veineux, est reconnu.

Biologie: Le takamaka (Calophyllum inophyllum) est un arbre tropical sempervirent que l'on trouve sur de nombreux rivages de l'Océan Indien et de l'Océan Pacifique. Ecologiquement lié à la mer, il aime les terrains salés, sablonneux, meubles et frais, sa dissémination se faisant grâce à ses fruits flottants. Il est très sensible au gel et au feu mais tolère sans problème quatre à cinq mois de sécheresse.

Particularité: Le fruit du Takamaka des Seychelles ressemble à s'y méprendre à celui du Takamaka de Madagascar, alors qu'ils appartiennent à deux familles distinctes. On pourrait également le confondre avec celui du Pomme Jacquot bien que le fruit ce dernier possède un petit téton à son extrémité. Par contre les fleurs de ces 3 arbres se distinguent facilement les unes des autres.

Ajouter un commentaire sur Calophyllum inophyllum

Description: Arbre de 10-15 m, ramifié assez bas, à écorce noirâtre crevassée, à feuillage persistant, produisant un latex collant, opaque, et de couleur blanche, crème ou jaune. Feuilles vert sombre, épaisses, coriaces et vernissées, obovales, à nombreuses nervures latérales fines et parallèles, pratiquement perpendiculaires à la nervure principale, bien visibles sur la face inférieure. Grappes axillaires de cinq à quinze fleurs blanches, légèrement parfumées. La fleur est composée d'un périanthe spiralé formé de huit à treize pétales blancs, de nombreuses étamines jaunes groupées par quatre et d'anthères de couleur jaune, kaki ou brune. Elle est généralement sexuée mais parfois hermaphrodite. L'ovaire est rond, rose, brillant, Les fruits sont des drupes subsphériques de deux à cinq cm de diamètre, à la peau variant du vert au brun, lisse, mince, entourant une coquille dure et renfermant une graine unique protégée par une couche spongieuse. La graine, de deux à quatre cm de diamètre et brune, est composée de deux grands cotylédons et d'un radicule.

Où peut-on l'observer :
L'Université du Moufia à St Denis
Le Parc du Colosse (Saint André)
Le sentier littoral de Saint Benoit
Le sentier littoral Nord (St Denis - Ste Marie - Ste Suzanne)

Bibliographie par Serge Chesne :
1. Langlade F. et Figier J. : Plantes du secteur Nord du Campus du Moufia.
2. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 4 - Flore. Editions Favory (1985)
3. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 5 - Flore. Editions Favory (1983)
4. http://fr.wikipedia.org/wiki/Takamaka_(arbre)
5. www.labo-hevea.com
6. Rivière J-N. E. : Arbres et arbustes exotiques à la Réunion.
7. www.fourni-labo.fr/huile-essentielle-de-calophyllum-inophylum.html

Auteur des photos: Serge Chesne

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
calophyllum inophyllum

Fiche modifiée le : 02/12/2015



0 avis

Vos commentaires sur Calophyllum inophyllum


Message :










© 2012/2018 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -