fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Cocos nucifera

Cocotier . Koko . Kokoyé . Pyé koko .

Famille: palmaceae

Origine: Probablement originaire de Mélanésie.

Utilisation(s):
Le cocotier est l'arbre le plus cultivé dans le monde pour ses fruits.
Toutes les parties de l'arbre sont utilisées. Dans certaines régions, le tronc est utilisé en construction.
Les feuilles servent à la confection de toitures; tressées, elles sont utilisées pour la fabrication de chapeaux, de paniers, de nattes, de couvertures, de tapis.
Les fibres constituant l'enveloppe de son fruit sont utilisées pour confectionner des tissus, des sacs, des cordages, servent de combustible, ou de substrat pour la culture des anthuriums ou des orchidées.
L'eau de coco contenue dans la noix fournit une boisson rafraîchissante et présente des vertus médicinales.
L'amande (pulpe) est consommée fraîche ou séchée. Lorsqu'elle est séchée, elle est appelée coprah et contient environ 70% d'huile: elle donne l'huile de coco (50% d'acide laurique, acide gras saturé en C12) dont les graisses ont des propriétés nutritives très proches de celles trouvées dans le lait maternel. L'huile de coco a des propriétés antivirales, antibactériennes, et exerce un effet protecteur sur les cheveux cassants ou abîmés et un effet régénérant sur la peau. Elle sert aussi à la fabrication de savons, de caoutchouc synthétique, de glycérine. Elle est également utilisée dans la confection de nombreuses préparations culinaires.
La coque séchée est utilisée en artisanat mais sert également de combustible.
La sève sucrée obtenue après entaille des inflorescences, bouillie, founit le sucre de palme; fermentée, elle donne le vin de palme.
Les bourgeons terminaux sont consommés crus ou cuits sous le nom de choux-palmistes ou choux-cocos.

Biologie: Originaire de Mélanésie, le Cocotier est actuelllement installé dans tous les pays tropicaux.
C'est un arbre de bord de mer, se plaisant dans les terrains sablonneux et salés où il germe facilement.
Il exige un bon ensoleillement et une pluviométrie régulière et bien répartie tout au long de l'année.

Particularité: Les fruits, flottables, peuvent être transportés sur de longues distances par les courants marins, tout en conservant leur pouvoir germinatif très longtemps malgré un séjour prolongé dans l'eau salée.

Ajouter un commentaire sur Cocos nucifera

Description: Grand palmier à stipe relativement mince et rarement rectiligne, dénué d'épines, pouvant atteindre 25 m de hauteur. Couronne pouvant comporter plus de 25 palmes de type penné, longues de 4 à 6 m, avec nervure médiane ligneuse marquée et base foliaire élargie et prolongée par une gaine en toile fibreuse entourant les palmes plus jeunes. Feuilles divisées en 150 à 180 folioles d'une longueur de 90 cm, dures et coriaces. Dans chaque épi d'une inflorescence en bouquet entourée d'une courte spathe et d'une très grande spathe naviculaire et ligneuse, fleurs en groupes de trois avec respectivement une fleur femelle et deux fleurs mâles à la base; plus haut, fleurs mâles uniquement, individuelles ou en paires. Le cocotier développe des fleurs et des fruits pendant toute l'année. Certaines fleurs femelles donneront les noix de coco, dix à quize drupes par infrutescence. Chaque fruit, qui a la propriété de flotter, est entouré d'une peau coriace, l'exocarpe. Le mésocarpe se compose d'une épaisse couche de filaments contenant de l'air qui renferme le noyau (endosperme). Les fruits ayant terminé leur croissance, mais non encore murs, contiennent comme albumen un liquide riche en fécule, d'abord presque limpide, puis trouble: le lait de coco; ce lait (albumen liquide) est progressivement transformé en albumen solide (coprah), au fur et à mesure de son développement.

Où peut-on l'observer :
L'Université du Moufia à St Denis
Le jardin de l'Etat à Saint Denis
Le Jardin des milles et une saveurs (Saint André)
Le jardin des parfums et des épices (Mare Longue)
Le Parc du Colosse (Saint André)
Le sentier littoral Nord (St Denis - Ste Marie - Ste Suzanne)

Bibliographie par Serge Chesne :
1. Langlade F. et Figier J. : Plantes du secteur Nord du Campus du Moufia.
2. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 5 - Flore. Editions Favory (1983)
3. Bärtels A . : Guide des Plantes Tropicales.
4. L'île de la Réunion par ses plantes - Conservatoire Botanique de Mascarin. Editions Solar (1992).
5. Le Bellec F. & V. Le verger tropical-Cirad. Editions Orphie (2007)
6. Le Bellec F. et Renard V. Le grand livre des fruits tropicaux. Editions Orphie (2001).
7. Ternisien A. et Le Bellec F. Mon jardin tropical. Edtions Orphie (2003)
8. Tout savoir sur la Flore tropicale (2006), Editions Grand Sud
9. Rivière J-N. E. : Arbres et arbustes exotiques à la Réunion.
10. http://fr.wikipedia.org/wiki/Cocotier
11. http://nature.jardin.free.fr/arbre/ft_cocos_nucifera.html
12. http://www.labo-hevea.com/15819/huiles_vegetales/cocos_nucifera_coco.php
13. http://www.phytomania.com/cocotier.htm

Auteur des photos: Serge Chesne & Novy

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
cocos nucifera
nelumbo nucifera

Fiche modifiée le : 31/10/2018



Abattage d'un cocotier

Ce cocotier bleu a du être abattu en raison de sa hauteur (déjà plus de 10m) et du lieu ou il fut planté : trop proche d'une habitation. Trois heures furent nécessaire à Jean-Marie G. pour en venir à bout. Plusieurs étapes : mise en place d'un tire-fort pour diriger la chute de l'arbre; l'abattage en lui même; tronçonnage du stipe très fibreux et gorgé d'eau qui en doublait voir en triplait son poids; récupération du choux de coco comestible qui est en fait la moelle à l'origine de la formation des jeunes feuilles et enfin tronçonnage de la souche.

Sources : © fleurs-fruits-feuilles-de.com

0 avis

Vos commentaires sur Cocos nucifera


Message :










© 2012/2018 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -