fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Eriobotrya japonica

Bibacier . Bibassier . Néflier du japon .

Plus de photos de Eriobotrya japonica

Famille: rosaceae

Origine: Originaire de Chine.

Ethymologie: Le nom du genre Eriobotrya vient du grec erion, laine, et botrys, grappe, qui renvoie au duvet laineux se trouvant sur les inflorescences.

Utilisation(s): Les bibasses sont consommées crues à la Réunion, on les trouve parfois sur les marchés de l'île. Elles peuvent aussi être utilisées en confiture.
Les noyaux macérés dans le rhum permet la préparation de rhum arrangé. En effet, les noyaux communiquent une certaine amertume comme les amandes (ils contiennent, comme beaucoup de rosaceae, de l'acide cyanhydrique).
Distillé, le jus des fruits donnent une eau de vie de grande qualité.

Biologie: C'est une espèce très commune à la Réunion. Elle s'est naturalisée dans les Hauts de l'île (Salazie, Cilaos...). Le néflier est une espèce subtropicale rustique, ce qui explique sa large diffusion à travers le monde. Il fructifie rarement dans les régions où les températeures descendent en dessous de 0°C. Il est peu exigeant quand à la qualité des sols, mais il craint toutefois les terres compactes trop humides ou trop sèches. Il supporte bien le calcaire et les sols caillouteux.
Les variétés sélectionnées sont multipliés par greffage sur des francs ou des cognassiers. Les Japonnais classent les frutis en 2 groupes : les variétés japonaises qui sont petites, pâle de peau, allongées et juteuse, et les variétés chinoises qui sont grosses, pyriformes, orangées et plus sucrées. Les plantations sont réalisées à une densité comprise entre 200 et 300 arbres à l'hectare et ne demandent pas de soins culturaux particulier. Par contre, la tavelure et la mouche des fruits sont les ennemis des bibasses.

Ajouter un commentaire sur Eriobotrya japonica

Description: Le néflier est un petit arbre dépassant rarement les 8 m (voir plus de photos). Ses jeunes rameaux sont recouvert d'un fin duvet. les feuilles sont coriaces et résistantes (voir plus de photos). Leur face inférieure est recouverte d'un duvet couleur rouille, alors que la face supéreieure est verte glabre. Les fleurs sont réunit en panicules de forme pyramidale (photo 2). Elles possèdent des pétales de couleur blanche (photos 4) et des sépales portant un duvet brun rougeâtre. Les fruits sont ovoïdes et prennent une couleur jaune orangée à maturité (photos 1 et 3). La pulpe est jaunâtre et les graines au nombre de 2 à 4 sont grosses, brunes et luisantes.

Où peut-on l'observer :
Le Conservatoire botanique de Mascarin (Saint Leu)
Le Parc du Colorado (La Montagne)

Bibliographie par Novy :
1. Le Grand livre des fruits tropicaux - Cirad - Éditions Orphie

Auteur des photos: Novy

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
eriobotrya japonica
lonicera japonica

Fiche modifiée le : 10/02/2013



0 avis

Vos commentaires sur Eriobotrya japonica


Message :










© 2012/2018 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -