fleurs fruits feuilles de ...

« PREV NEXT »

Pithecellobium dulce

Cassie de Manille . Epine de Madras . Pois doux . Pois sucré . Tamarin de l'Inde . Tamarin de Manille . Tamarinier de l'Inde .

Plus de photos de Pithecellobium dulce

Famille: fabaceae

Sous-famille: mimosoideae

Origine: Originaire des Antilles et du Mexique, jusqu'au nord de l'Amérique du Sud.

Synonymes:
* Acacia obliquifolia M. Martens & Galeotti.
* Inga javana DC.
* Inga dulcis (Roxb.) Willd.
* Mimosa dulcis Roxb.
* Zygia dulcis (Roxb.) Lyons

Utilisation(s):
C'est une espèce largement plantée pour faire des haies mais surtout comme arbre de reboisement dans les zones arides et sèches, dans le but de fournir du bois de chauffage.
C'est un bois résistant, de couleur brun orange aux larges veines sombres, mais souvent tordu et sinueux, produisant beaucoup de perte au débit.
Les feuilles du Tamarin de l'Inde constituent un bon fourrage.
La pulpe du fruit, douceâtre, sucrée, peut être consommée crue ou être utilisée pour la fabrication de boissons.
Son bois est un excellent combustible d'où son surnom d'arbre à chauffer les fourneaux.

Biologie: Le Tamarin de l'Inde est une espèce naturalisée à basse altitude, aujourd'hui très commune dans les zones arides et sèches de l'Ouest de l'île de la Réunion, entre Saint-Pierre et Saint-Denis.
C'est une espèce très rustique s’accommodant de terres pauvres et qui est remarquablement résistante à la sècheresse.
Le Tamarin de l'Inde se propage facilement par ses racines traçantes et par ses graines dispersés par les oiseaux et les animaux herbivores qui mangent ses gousses comestibles. A La Réunion Pithecellobium dulce est inscrit sur la liste des espèces envahissantes.

Particularité: Il ne faut pas confondre le Tamarin de l'Inde, Fabaceae d'origine américaine, avec le Tamarinier, Fabaceae d'origine africaine ou encore avec le Tamarin des Hauts, Fabaceae endémique de la Réunion.

Ajouter un commentaire sur Pithecellobium dulce

Description: Le Tamarin de l'Inde est un arbre atteignant 15 m de hauteur (photo 3 et voir plus de photos) à longues épines stipulaires. Des bactéries appartenant au genre Rhizobium sont cachées au niveau de ses racines, dans des nodules. Elles fixent l'azote atmosphérique. Son tronc gris clair présente des renflements au niveau des épines (photos 5 et voir plus de photos). Ses feuilles bipennées, à deux folioles par penne (photo 4), ont une disposition alterne. Les très petites fleurs jaunâtres actinomorphes à nombreuses étamines sont regroupées en inflorescences (photo 2 et voir plus de photos). Le fruit est une gousse spiralée verte et rouge, d'environ 1 cm de large (photo 1 et voir plus de photos), contenant des graines noires et luisantes entourées d'un arille charnu blanc rougeâtre (voir plus de photos) très apprécié par les oiseux dont le Merle de Maurice (voir plus de photos).

Où peut-on l'observer :
Le chemin Crémont (La Possession)
Le sentier littoral Nord (St Denis - Ste Marie - Ste Suzanne)

Bibliographie par Serge Chesne & Novy :
1. Langlade F. et Figier J. : Plantes du secteur Nord du Campus du Moufia.
2. Cadet Th. : A la découverte de la Réunion - Volume 4 - Flore. Editions Favory (1985)
3. http://fr.wikipedia.org/wiki/Tamarin_d'Inde
4. Le Bellec F. et Renard V. Le grand livre des fruits tropicaux. Editions Orphie (2001).
5. www.tela-botanica.org/eflore
6. Rivière J-N. E. : Arbres et arbustes exotiques à la Réunion.
7. Bois de l'île de la Réunion - Inventaire des principales essences utilisées. Commissariat à l'artisanat (1986).
8. mi-aime-a-ou.com

Auteur des photos: Serge Chesne & Novy

Plantes appartenant au même genre ou à la même espèce :
pithecellobium dulce

Fiche modifiée le : 27/07/2015



0 avis

Vos commentaires sur Pithecellobium dulce


Message :










© 2012/2018 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -