fleurs fruits feuilles de ...

«PREV NEXT»

09/01/2019 - Novy

Bien couper pour moins blesser et mieux cicatriser

Lors d'une formation animée par Monsieur Aquilina du CAUE (Conseil d'Architecture, D'urbanisme et de l'Environnement) de la Réunion, un certains nombre de préconisations ont été faites concernant, entre autre, la coupe des arbres.

1 - La coupe en trois temps des grosses branches
Pour tailler une grosse branche, qui risque de rompre sous son poids et entraîner dans sa chute l'arrachage de l'écorce du tronc (photo 1B - sur un zoreil caf), on pratique une coupe en trois temps.
La coupe 1 (photo 1A - source : d'après C. Aquilina) a pour but de prévenir le déchirement lorsque la coupe 2 (photo 1A) est réalisée. Lors de la coupe finale (la 3 photo 1A), il ne reste plus qu’un petit chicot, qui ne risque pas de rompre et donc de déchirer l’écorce du tronc.

2 - L'angle de coupe
Pour couper une branche d'arbre, il est conseillé de respecter un angle de coupe allant de l’arrête de la branche au collet (photo 2 - angle de coupe sur un
mourongue sur lequel on distingue bien l'arrête et le collet qui sont proéminents par rapport à la branche).

Cet angle permet de garantir la fermeture de la plaie par un bourrelet cicatriciel :
Photo 3A - mise en place du bourrelet cicatriciel sur un zépinard
Photo 3B - plaie refermée sur un
manguier.

Si la coupe est trop éloignée du collet, un bout de branche va rester en place, sécher et former un chicot de bois sec qui va empêcher la fermeture de la plaie par le bourrelet cicatriciel (photo 4A - sur un bibassier).
Inversement si la coupe est trop proche du tronc, le bourrelet cicatriciel sera incomplet ce qui limitera la fermeture de la plaie (photo 4B - sur un
figuier commun).

Dans le cas d'une coupe trop éloignée du collet ou trop proche du tronc, le bois de la branche peut pourrir (photo 4B). Si cette pourriture s'étend au bois du tronc elle peut fragiliser l'arbre ou carrément le mettre en péril (photo 5 - source : d'après C. Aquilina).

3 - La taille sur tire-sève
Lors de chaque coupe de branche, il est conseillé de conserver une petite branche que l'on appelle un tire-sève. Les bourgeons présents sur le tire-sève vont attirer la sève et favoriser la fermeture de la plaie (photo 6 - source : d'après C. Aquilina). Le diamètre du tire-sève ne doit pas être inférieur à 1/3 du diamètre du rameau coupé.

Une coupe sans tire-sève peut provoquer l’apparition d’un chicot, car la sève ne circulera plus dans cette section (photo 7 - source : d'après C. Aquilina).

Source : C. Aquilina - CAUE

0 avis

Vos commentaires sur Bien couper pour moins blesser et mieux cicatriser


Message :












© 2012/2019 - Fleurs Fruits Feuilles de - Mentions légales -